Pauline - Je lis donc je suis

7 février 2015

Paul Verlaine ━ Poèmes Saturniens

Éditions : Belin - Gallimard
Collection Classico Lycée
Genre : Poésie, Classique
Première parution : 1866
En guise d'introduction :

Dans Poèmes saturniens, le poète évoque ses amours malheureuses et sa profonde tristesse face au temps qui passe.

Dans Fêtes galantes, il met en scène des personnages de théâtre dans une atmosphère légère et badine, tout en exprimant sa mélancolie.

Entre promenades automnales et rêveries au clair de lune, voici deux recueils pour découvrir la poésie de Paul Verlaine et la musique si singulière de ses vers.

----------------------------------------------------------------

Mon avis :

Je ne surprends personne en affirmant que je ne suis pas très portée sur la poésie. Pourtant je suis bien obligée d'en connaître et donc d'en lire, d'une part pour ma culture générale et d'autre part car le bac de français s'approche à grand pas. Cependant ma prof de français nous a seulement donné Poèmes saturniens à lire, ainsi je ne vous parlerai pas de Fêtes galantes que je n'ai pas découvert.



Bien sûr, je connaissais déjà quelques poèmes de Verlaine avant de commencer à lire son recueil. Je me souvenais en avoir appris un ou deux au collège ou même à l'école primaire. J'étais donc heureuse de retrouver les vers que j'avais déjà lus et récités. Cela m'a également permis de me "reposer" en quelque sorte, je n'avais pas besoin de réfléchir au sens du poème car je le connaissais déjà.


Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon coeur
D'une langueur
Monotone

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m'emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.


Mon principal problème avec les poèmes est que j'ai très souvent du mal à saisir le message du poète. Dans mon édition, il y avait quelques pages dédiées à l'aide à la lecture ainsi que quelques lectures analytiques. Je vous avoue que j'étais un peu perdue en voyant tout ce qu'on peut déceler dans un simple poème ! Moi qui n'y voyais que des enchaînements de mots et phrases parfois insensés, j'étais étonnée de découvrir autant d'informations diffusées par de simples mots.


Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime,
Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.

Car elle me comprend, et mon coeur transparent
Pour elle seule, hélas ! cesse d'être un problème
Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.

Est-elle brune, blonde ou rousse ? Je l'ignore.
Son nom ? Je me souviens qu'il est doux et sonore,
Comme ceux des aimés que la vie exila.

Son regard est pareil au regard des statues,
Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L'inflexion des voix chères qui se sont tues.


Le registre littéraire utilisé, enfin, est très soutenu et sans doute trop pour moi. Je devais constamment me référer aux notes en bas de page et agir ainsi m'a déstabilisée ; ma lecture du poème était donc hachée et moins compréhensible. J'ai néanmoins trouvé un "truc" pour mieux saisir le sens général du poème : la lecture à voix haute aide beaucoup. Lire les phrases sans interruption me permettait d'avoir une lecture fluide. Mais je vous accorde que cette technique a un bémol : vous êtes épuisés après avoir lu plus de 20 poèmes !


Une aube affaiblie
Verse par les champs
La mélancolie
Des soleils couchants.
La mélancolie
Berce de doux chants
Mon coeur qui s'oublie
Aux soleils couchants.
Et d'étranges rêves
Comme des soleils
Couchants sur les grèves,
Fantômes vermeils,
Défilent sans trêves,
Défilent, pareils
À des grands soleils
Couchants sur les grèves.


En définitive, je suis contente de moi d'avoir réussi à lire ce poème sans trop râler - mais j'avoue avoir sauté deux poèmes de cinq pages ! Je pense qu'il vaut mieux lire ou apprendre quelques poèmes de temps en temps, c'est beaucoup plus intéressant que devoir s'imprégner d'autant de poèmes en même temps, et c'est assez frustrant de ne pas en comprendre le sens. Concernant les poèmes que vous pouvez voir au fil de l'article, ce sont ceux que j'ai préférés. J'ai appris les deux premiers et j'aime beaucoup le dernier.


Très bon - Bon - Agréable - Moyen - Laborieux

Petits mots :

  1. Je comprends ce que tu veux dire, j'ai aussi du mal à découvrir ce que veut dire l'auteur et l'analyse que nous avons fait avec mon prof est super impressionnante, on découvre vraiment "l'intelligence" de Verlaine ^^ en tout cas bravo pour l'avoir lu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est exactement ça, grace à l'analyse on comprends enfin le sens du poème ^^

      Supprimer
  2. Bonsoir mes tinkerbelliens,

    C'est moi, je suis de retour avec mon article bilan du mois de janvier 2015. Vous pouvez retrouvez ma chronique sur le lien ci-dessous:

    http://tinkerbells-readings.blogspot.fr/2015/02/bilan-de-janvier-2015.html


    Bonne soirée,

    bisous, bisous.

    Tinkerbell.

    RépondreSupprimer
  3. Comme toi, je n'aimais pas la poésie, mais maintenant j'en rafole, mais à petites doses !
    Idem, je ne pense pas que lire un recueil soit très bénéfique, je préfère analsyer un ou deux poèmes que me gaver et ne rien retenir !
    J'aime beaucoup les poèmes que tu as sélectionné, et le troisième est tout simplement magnifique, il figurera bientôt sur mon blog dans la catégorie '' la poésie du jeudi'' c'est sûr !
    Bonne chance pour le BAC :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viendrais voir ton article du jeudi, il a l'air intéressant ! Bisous! :)

      Supprimer

Je lis & je réponds aux commentaires !