Pauline - Je lis donc je suis

7 juin 2014

Emile Zola ✿ Thérèse Raquin

Comme certains le savaient déjà, les classiques et moi, ça fait deux ! Pour moi, un classique, c'est un pavé rempli de longues descriptions plus ou.. moins intéressantes, pas vraiment d'action... D'ailleurs, le dernier classique que j'ai lu était également un Zola, il s'agissait de Germinal : j'avais mis plus d'une semaine pour le lire, et le résultat n'était pas brillant... De quoi dégoûter des classiques, quoi.



Thérèse a été élevée par sa tante dans le but d’épouser son fils, un homme au tempérament maladif. Bientôt, elle ne supporte plus cette vie cloîtrée, ni ce sinistre passage du Pont-Neuf où Mme Raquin installe sa mercerie.

Toute sa sensualité refoulée s’éveille lorsqu’elle rencontre Laurent, un peintre raté dont elle devient la maîtresse. Les amants décident de noyer le mari.

L’âpreté, la sexualité, le crime. Zola est déjà Zola dans ce mélange puissant de roman noir et de tragédie, dans cet implacable réalisme social et humain.

MAIS, il y a un mais. J'ai été très surprise et même agréablement surprise par Thérèse Raquin ! Le résumé ne m'attirait pas vraiment, mais c'était une lecture scolaire et j'ai donc du me plonger dans cette lecture tant redoutée. J'avoue que le début de ce roman est un peu longuet, le temps que Zola nous présente les personnages, leur histoire ; cependant il le fait assez bien et nous sommes curieux de savoir ce qui va arriver aux personnages que l'on rencontre dès le début : la vieille Raquin, Thérèse et enfin Camille. Puis vient ce déménagement qui change tout dans leur vie !

Parlons de l'intrigue

C'est quand Laurent et Thérèse commencent à faire amplement "connaissance" que l'intrigue a vraiment commencé (de mon point de vue). Puis bien sûr, arrive LE moment de ce roman : la fameuse scène sur la rivière, où tout bascule ! A partir de ce moment, rien n'est plus pareil : Zola se lance dans des descriptions morales qui peuvent en ennuyer certains, ou bien captiver d'autres ; comme moi par exemple.

J'ai trouvé la manière dont évoluaient les personnages de Thérèse et Laurent vraiment intéressantes : je comprenais à moitié Thérèse, mais Laurent me dégoûtait, et j'avoue que j'aurais agit exactement de la même manière qu'eux à la fin du livre. Le "pire" dans cette lecture (ce n'est pas quelque chose de négatif, hein !), c'est de s'imaginer à la place de la vieille Raquin ! brr... On en vient même à avoir de la pitié pour elle, alors qu'au long du bouquin elle m'avait plutôt insupportée.

En bref

Même si la couverture, et le résumé de ce livre ne sont pas très tentant, je vous recommande cette lecture pour plusieurs raisons : le bac de français (si vous ne l'avez pas encore passé), et tout simplement pour vous, car cette lecture m'a chamboulée ! Les sentiments de nos deux amants sont... Je ne sais pas vraiment, je n'arrive pas encore à mettre les mots dessus, mais en tout cas : ce classique a été pour moi une bonne surprise, et j'avoue qu'il me donne même envie d'en lire d'autres - un exploit !


 Les + 
- Le petit prix !
- La conclusion surprenante
- Les sentiments torturés des protagonistes

 Les - 
- La couverture (que je n'aime vraiment pas)
- Les longueurs, parfois

Éditions : Pocket
Collection : Classique
Genre : Classique
Saga : Rougon Macquart

Petits mots :

  1. Je n'ai pas du tout aimé ce livre, j'ai du me forcer pour le finir car je devais le lire pour les cours. J'ai trouvé qu'il y avait trop de longueurs du coup je me suis ennuyée en le lisant :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Garde en tête que c'est un classique, alors c'est normal pour les longueures. Mais tu peux être fière de l'avoir terminé !

      Supprimer

Je lis & je réponds aux commentaires !