Mon coup de coeur pour Charlotte


J'ai découvert la vie de Charlotte et j'en reste sans voix. Je suis comme dans un état second. A vrai dire, je m'attendais à tout, sauf à ça.

Charlotte évoquait pour moi un livre "d'adulte". J'ai beau en être une depuis deux ans, je n'ai pas réussi à ouvrir ce livre avant décembre 2018, soit quatre ans après sa parution. Pourtant, la chronique de Goutte (du blog Rivière de Mots) m'avait marquée - la preuve, je m'en souviens encore - et intriguée. Mais c'est le fait de lire le mot "peintre" et de l'associer à "art" qui m'a très probablement refroidie. Je ne connais pas grand chose dans ce domaine, et je ne comprends pas toujours ce que les artistes veulent dire. Alors, lire un livre entier sur une peintre ?

Pourtant, Charlotte, ce n'est pas un livre sur la peinture. Ce n'est pas non plus un livre sur l'art. C'est une histoire. Une histoire qui, mêlant l'Histoire, m'a beaucoup émue. C'est la vie de Charlotte.

Les mots n'ont pas toujours besoin d'une destination.
On les laisse s'arrêter aux frontières des sensations.
Errant sans tête dans l'espace du trouble.

Charlotte Salomon est née en 1917, en Allemagne.
Cette phrase peut déjà vous faire comprendre pourquoi je parlais d'émotion...
Charlotte a vu la montée du nazisme. Elle a vu les interdictions progressives faites aux juifs, les répressions, les intimidations, les violences, les injustices. Elle a vécu la nuit de cristal. Elle a vu partir son père pour un camp, en Allemagne, puis elle l'a vu revenir. Elle a vécu l'exil, l'absence de nouvelles de ses proches. Elle aussi, elle est partie pour un camp. Elle en est sortie.
Quelques temps après, elle est rentrée dans un autre.
Elle avait 26 ans et elle était accompagnée d'un petit quelque chose dans son ventre. Une sorte de chaleur qui commençait à remuer.
Elle n'est jamais ressortie de ce camp.


Maintenant que je l'ai lu, je me demande comment on peut ne pas aimer ce livre.
Ne rien ressentir.
J'ai l'impression que ce roman m'a tellement touchée que cela se ressent même dans cette chronique.
Parce que certains livres vous font cet effet.
D'abord, ils vous intriguent.
Puis ils vous happent.
Puis ils vous frappent.
Et vous êtes là, hagards, la dernière ligne parcourue, le dernier mot lu, la dernière page tournée.
La fin est là et vous avez été tellement emportés, tellement pris, que vous ne savez plus quoi faire.

Je commençais, j'essayais, puis j'abandonnais.
Je n'arrivais pas à écrire deux phrases de suite.
Je me sentais à l'arrêt à chaque point.
Impossible d'avancer.
C'était une sensation physique, une oppression.
J'éprouvais la nécessité d'aller à la ligne pour respirer.
Alors, j'ai compris qu'il fallait l'écrire ainsi.

C'est très chaotique de mettre des mots sur une telle lecture. Parce que l'histoire de Charlotte est émouvante, réelle. Mais surtout parce que David Foenkinos écrit divinement bien ce livre. Honnêtement, c'est beau. C'est à la fois court, haché et très fluide. C'est ce style si particulier qui m'a d'abord étonnée, puis intriguée, puis émerveillée. C'est la façon dont c'est raconté. Ce sont ces phrases à la fois douces et cruelles. Douces par le style. Cruelles par la réalité de l'histoire.

En tout cas, c'est un roman que je vous conseille. Faites comme moi : essayez de le lire, un peu par hasard, en l'ayant emprunté à la bibliothèque. Peut-être que comme moi, vous éprouverez un tourbillon d'émotions. Que vous aurez du mal à mettre des mots sur vos pensées. Que vous partagerez cette lecture, que dis-je, cette parenthèse dans notre vie.
On ne lit pas Charlotte, on le vit.
Merci monsieur Foenkinos.

Une dernière citation, qui m'a marquée (et qui est aussi la première phrase du roman) :
"Charlotte a appris à lire son prénom sur une tombe"


Ce livre vous intéresse-t-il ? Si vous l'avez-lu, qu'en avez-vous pensé ?
Dites moi tout !

3 commentaires:

  1. Un livre qui me tente depuis des années sans pour autant que je craque. Là, tu m'as encore plus donné envie de le découvrir, c'est sûr !

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre a également été pour moi un gros coup de coeur ! ♥ Je ne me lasse pas de le conseiller ! :)

    RépondreSupprimer

Je lis & je réponds aux commentaires !

Créé par Pauline LF. Fourni par Blogger.

Instagram